saxon

Avant de vous surprendre à nouveau, les Tee-Nah-Nah Stompers vous confient quelques souvenirs !

Les Tee-Nah-Nah à Bernex JAZZ - août 2014

Ce week-end, la rue principale de Bernex avait un petit air de Nouvelle-Orléans. Sous un soleil radieux, le public a pu pleinement profiter des différentes scènes disséminées de part et d’autre de la chaussée. Danse, concerts, stands de nourriture et artisanat, il y en avait pour tous les goûts.
Au milieu de la foule, un tracteur tire un char sur lequel se serre un « band » au complet. Ce sont les Tee-Nah-Nah Stompers. A ceux qui ne comprennent pas le rapport entre le jazz et le thé à la menthe, Daniel Friedli, le tubiste du groupe, répond avec un sourire : « Certaines vieilles chansons de la Nouvelle-Orléans parlent d’une reine du Mardi Gras qui s’appelait Tee Nah-Nah. C’est une référence à cette ville, étant donné qu’on joue un jazz typique de là-bas ».
Mais il n’y a pas que le jazz des années 20 et 30 qui résonnait dans Bernex. De nombreuses scènes ont mis en avant la richesse de cette musique et peut-être même lancé des vocations. « Les gens qui écoutent cette musique ont souvent plus de 60 ans, mais dans la rue on touche des jeunes qui viennent nous dire qu’ils apprécient cette musique » confie Daniel Friedli. « Il n’y a pas à dire, pour nous, jouer dans la rue permet un meilleur contact. Dans une salle où les gens sont assis, ils n’osent pas venir vers nous. Là, ils viennent nous parler et nous féliciter, c’est beaucoup plus vivant comme relation » poursuit notre tubiste. Nul doute que cet amoureux de jazz aura su partager sa passion avec le public venu en nombre pour applaudir les performances des artistes et profiter de la convivialité de la fête.

Les Tee-Nah-Nah au Contretemps à Genève

Qui ne les connaît pas dans le coin ? Ces drôles s'illustrent par un répertoire éclectique retraçant la première époque du jazz, allant de Joe King Oliver et Louis Armstrong,avec quelques clins d'oeil à Charlie Parker et Thelonius Monk. N'ont-ils pas remporté le Grand prix du jury de la XXIme Compétition Internationale de Jazz New Orleans de Saint-Raphael en 2001 ?
Mais les "TEE-NAH-NAH", comme on les appelle, c'est aussi la tradition du "marching band", musique festive et conviviale, typique de la Nouvelle-Orléans ! Aussi laissez-vous entraîner au son de leur musique et venez passer une agréable soirée en leur compagnie !

Les Tee-Nah-Nah, vu sur Léman Jazz (France)

Dans la joie et la gaieté, les ex-pensionnaires d'orchestres aussi réputés que les Louisiana Dandies, les Cotton Pickers, le Dippermouth Jazz Band, les Macadam Swingers et les New Peperes entre autres, les Tee Nah Nah Stompers s'expriment dans l'esprit des années "20 " et " 30 ". Leur répertoire, volontairement éclectique s'étend donc du pur New Orleans, des Hot Five et Hot Seven de LouisAmstrong jusqu'au Jazz quelque peu édulcoré de Paul Whiteman, en passant par Clarence Williams, Reuben Reeves, CabCalloway, Duke Ellington, King Oliver ainsi que quelques compositions originales. Et c'est ainsi depuis 1996 qu'ils hantent avec succès les hauts lieux du Jazz traditionnel de Romandie et d'ailleurs, multipliant les concerts, enrichissent sans cesse un programme.
Par contre ils sont toujours à la recherche de leur muse, la célèbre Tee Nah Nah, reine du mardi gras de la Nouvelle Orléans restée malheureusement introuvable à ce jour !
Aussi, si vous la rencontrez…Les Tee Nah Nah Stompers, bien connus dans le bassin Lémanique (et même plus loin!), ont remporté à l'unanimité le Grand Prix du Jury de la XXIe Compétition Internationale de Jazz New Orleans de la Ville de Saint Raphaël, devançant notamment les espagnols du Barcelona Hot Angels (2eme), et lesNew Orleans Hot Dogs de Paris (3eme). Le jury était présidé par M.J. Pescheux, président du Hot Club de France, entouré entre autres du célèbre trompettiste parisien Irakli, de M.Ch. Baschung, journaliste et musicologue ainsi que de Roland Hippenmeyer, historien et écrivain de Jazz genevois.

Les Tee-Nah-Nah à Concise

Enorme succès pour la 31e édition de jazz en vacances à Concise. Que des heureux sous un chapiteau comble! Une foule enthousiaste et nombreuse est venue applaudir trois orchestres en toute grande forme. Une partie du public a d'ailleurs même dû suivre le " show " sous un clair de lune. Plein comme un oeuf, le grand chapiteau ne suffisait pas à accueillir tout le monde. Des dizaines de personnes ont donc suivi le concert à l'extérieur, dans une ambiance estivale agrémentée d'un dernier quartier de lune du plus bel effet.
Bien avant le début du concert, plusieurs musiciens s'étonnaient de voir l'immense foule déjà là, impatiente. Pour eux, le " phénomène Concise" demeure quelque chose de magique et d'inexplicable. "Il y a là une ambiance que l'on ne trouve nulle part ailleurs", déclarait un souffleur Lucernois, impressionné par la ferveur de tous ces "Welsches " amateurs de jazz. "C'était formidable, concluait le même après sa prestation, les Romands savent vraiment apprécier la musique et le manifester! " Il faut bien avouer que lorsqu'on nous propose des thèmes de Louis Armstrong, Cab Calloway, Duke Ellington, Jelly-Roll Morton, Jabbo Smith ou Clarence Williams, et qu'on les interprète avec la ferveur manifestée vendredi par chacun des trois groupes présents, il serait difficile de faire la moue!

UN CÔTÉ "CINÉMA"

Les "Tee-Nah-Nah Stompers", (du nom d'une mythique et mystérieuse reine de la Nouvelle-Orléans) ont su allier la beauté des standards à une verve joyeuse faisant intervenir une mise en scène tenant par moments fortement du show...Ca, c'était pendant les dix permières années du groupe....Pourquoi pas, lorsque ce côté "cinéma" se met au service de la musique. La reine Tee-Nah-Nah a dû en frissonner de bonheur!